Rouler en cabriolet toute l’année, à chaque saison son plaisir !

On associe toujours le cabriolet à l’été, au soleil et au ciel bleu. Et pourtant un cabriolet, dans nos contrées relativement tempérées, ça s’apprécie toute l’année et la meilleure des saisons n’est pas toujours celle que l’on croit !

Le cabriolet en automne

L’automne réserve encore de belles journées avec souvent des couleurs magnifiques. L’occasion de faire de belles ballades et de découvrir ou redécouvrir des paysages sous un autre angle. Les pluies d’automne peuvent aussi être l’occasion de ballades sympas. Entendre la pluie rebondir sur une capote en toile, on se croirait sous un parapluie, un petit plaisir bien sympa !

Si la pluie est fine, ça permet même de rouler décapoté. En prenant de la vitesse, le flux d’air qui passe au dessus de la voiture se charge de vous protéger de ces petites pluies de faible intensité.

Le cabriolet en hiver

Je ne suis pas loin de penser que l’hiver est la meilleure saison pour rouler en cabriolet ! Une journée qui ne dépasse pas les 0 degrés mais avec un grand ciel bleu limpide et un soleil rayonnant est l’occasion de prendre un grand bol d’air frais. Ça permet de mieux supporter les journées froides, humides et moroses souvent majoritaires à cette époque de l’année.

L’hiver, j’aime ce côté décalé presque provoquant de rouler à l’air libre sous des températures basses voir négatives. De plus en cette saison, les routes sont souvent beaucoup moins encombrées.

Prévoir simplement un minimum d’équipement : bonnet, écharpe et une paire de gant. Pour un peu que votre cabriolet soit équipé d’un bon chauffage et de sièges chauffants et c’est le pied absolu !

Seule précaution, décapotez avant de partir au chaud dans votre garage si vous en avez un ou manipulez la capote avec grand soin si votre cabriolet reste dehors. Le froid a en effet tendance à fragiliser le tissu des capotes surtout au niveau des plis.

Procédez aussi à des lavages plus fréquents de la carrosserie, en cette période les routes sont plus sales et peuvent être chargés en sel.

Le cabriolet au printemps

Retour des beaux jours et premiers rayons de soleil printaniers avec une température clémente. La saison idéale pour profiter du soleil en cabriolet ! Après l’hiver, c’est l’occasion idéal pour se recharger en vitamine D et ressentir le réveil de la nature.

C’est également la saison rêvée pour faire le grand entretien de votre carrosserie et de votre capote avec les produits appropriés. (polish, nettoyant capote et produit imperméabilisant)

Le cabriolet en été

Au risque d’en décevoir certains, ce n’est pas forcément la meilleure saison pour profiter pleinement d’une conduite cheveux au vent, du moins en pleine journée. Quand les températures dépassent les 40°c au soleil, votre cabriolet ressemble vite à un sauna, si en plus comme souvent il est équipé de siège en cuir ça peut devenir vite pénible.

Pensez aux équipements de survie : Lunettes de soleil, chapeau ou casquette et crème solaire, le tout accompagné d’une bouteille d’eau.

En été c’est finalement tôt le matin « à la fraîche » ou tard le soir que l’on apprécie le plus le cabriolet. J’ai le souvenir d’une traversée du Larzac une nuit d’été sous un ciel étoilé, magique !

Le cabriolet c’est donc bien toute l’année, sans restriction !

Laisser un commentaire