Renault Fuego Cabriolet, un exemplaire unique !

Ah la Renault Fuego ! Je n’ai jamais compris la mauvaise image attribuée à cette voiture. Personnellement gamin elle m’a fait rêver. Et elle fut tout de même le premier coupé vendu en Europe en 1981 !

Mais sans doute sa ligne proche d’une Porsche 924 ne l’a sans doute pas servie. La comparaison notamment en terme de performances était cruelle. Mais il est bon de rappeler que les 2 modèles ne boxaient pas dans la même catégorie, la Porsche 924 était tout de même 40 % plus cher !

Fuego cabriolet, un projet pour les Etats unis

Nous évoquons la version cabriolet de la Fuego que vous aurez peu de chance de croiser sur la route puisqu’elle n’existe qu’en un seul exemplaire ! Son histoire est intimement liée à l’aventure de Renault aux Etats Unis.

En 1979, la marque française s’allie au 4 ème constructeur américain AMC (American Motors Corporation). Cette alliance permet à Renault de commercialiser une partie de sa gamme en Amérique du nord notamment la Fuego. Celle-ci rencontrant un certain succès, plus de 40 000 exemplaires vendus, Renault envisage de commercialiser une version cabriolet, type de carrosserie très apprécié outre-atlantique.

Un projet confié au carrossier Heuliez

C’est au carrossier Heuliez qu’est confié le soin de développer le projet en 1982. La Fuego cabriolet basée sur la version Turbo fut envoyée aux Etats Unis pour évaluation mais le projet restera sans suite. Le prototype fut alors renvoyé chez Heuliez et fut exposé au salon de l’auto en Octobre 1982 sur le stand du carrossier.

Cette Renault Fuego cabriolet dûment immatriculée refait surface en 2012 lors de la mise en vente de la collection Heuliez au Mans Classic. Elle fut adjugée pour 10700 €. Son propriétaire lui apportera une couleur plus à son goût (beige métallisé) qu’il a sans doute jugée plus harmonieuse avec la sellerie de couleur fauve également restaurée.

La capote fut également refaite également de cette même couleur fauve. Les jantes d’origine ont été changées pour des modèles turbo. On trouve trace d’une deuxième vente de ce modèle unique en 2017 avec une estimation comprise cette fois-ci entre 30 000 et 40 000 €. Belle plus-value !

Cette Renault Fuego cabriolet ne restera pas totalement sans suite puisque la firme au losange commercialisera aux Etats Unis une Alliance cabriolet basée sur la Renault 9 de 1985 à 1987. A noter qu’il existe d’autres Renault Fuego cabriolet mais ce ne sont que des réalisations artisanales.

Renault Fuego cabriolet en photos

Laisser un commentaire