Quel cabriolet neuf acheter en 2021 ?

L’offre actuelle en cabriolet et autres découvrables fond comme neige au soleil. Alors acheter un cabriolet neuf en 2021 devient plus compliqué. Si les constructeurs généralistes désertent peu à peu ce créneau, quelques marques premiums et exclusives continuent tout de même de nous proposer des véhicules avec notre carrosserie préférée. Passage en revue des plus désirables à acheter neufs pour cette année 2021. A noter, cette sélection est complètement subjective….

Volkswagen T Roc cabriolet, le survivant

Pourquoi le survivant ? Parce que ce T Roc est le dernier cabriolet proposé par un constructeur généraliste !

Concevoir un cabriolet sur la base d’un SUV c’est plutôt inattendu et risqué même si aujourd’hui ce concept envahit tout pour le meilleur mais parfois le pire. Land Rover s’est essayé il y a quelques années à cet exercice avec l’Evoque. Le succès fut plutôt mitigé, la faute principalement à un prix de vente trop élevé et peut être à un concept arrivé trop tôt. Le pari est d’autant plus osé pour Volkswagen qu’il s’agit de succéder à l’emblématique Coccinelle.

Commercialisé en 2 motorisations essence et 2 niveaux de finition, ce T Roc passé l’effet de surprise, finit par séduire grâce à ses 4 vraies places qui contribuent à sa grande polyvalence. Son style certes moins affirmé que la Coccinelle ne choque pas malgré son architecture SUV. On peut même lui trouver un certain charme. J’admet que c’est un point de vue très personnel !

Si vous cherchez un cabriolet à la fois moderne et polyvalent, le T Roc, passé l’effet de surprise, pourrait vous séduire. En même temps il n’a pas beaucoup de concurrence…

Notre présentation du Volkswagen T Roc cabriolet

En savoir plus sur le T Roc cabriolet

Mazda MX5 ND RF, l’incontournable

Difficile de réaliser une sélection de cabriolets sans y inclure une MX5. En 30 ans, le roadster japonais est devenu le plus vendu dans le monde. Avec sa bouille sympa, son prix d’achat abordable et sa fiabilité légendaire, la MX5 a de quoi séduire sur le papier.

Mais tout propriétaire de MX5 (dont je suis !) vous le dira, le mieux est de tourner la clef de contact, de passer la première et de démarrer. Dès les premiers mètres vous comprenez que cette voiture n’est pas comme les autres. Même à basse vitesse le plaisir de conduire est là !

Bien sûr, ce n’est pas le cabriolet le plus polyvalent de cette sélection même s’il y a pire. La MX5 est néanmoins plus à l’aise sur une départementale que sur une autoroute même si un trajet autoroutier de plusieurs centaines de kilomètres de temps en temps ne lui fait pas peur. (expérience vécue !)

Cette version RF est la seule Targa de cette sélection avec la 911. Leurs systèmes d’ouverture où tout se replie automatiquement sont d’ailleurs très proches. Le toit « en dur » est particulièrement pratique si votre MX5 doit dormir dehors ou pour une utilisation quotidienne. Certains lui reprocheront de ne pas offrir toutes les sensations « d’air libre » d’un cabriolet. Pour ça, il existe la version avec capote en toile.

Les séries spéciales de la MX5 ND

En savoir plus sur la Mazda MX5 ND RF

Fiat 500e cabriolet, l’icône réinventée

Moderniser un dessin iconique sans le dénaturer est toujours un exercice risqué. Les designers de la maison italienne ont surmonté cette difficulté haut la main ! Cette 500 est très séduisante esthétiquement aussi bien à l’extérieur qu’à l’intérieur. Mais elle n’est proposée qu’en électrique, un sacré pari commercial pour Fiat même si pour l’instant l’ancienne version (thermique) poursuit sa carrière.

Offrant une autonomie théorique intéressante de 320 km (cycle WLTP), nous résumerons la situation comme pour toute voiture électrique. Un peu chère à l’achat, elle sera néanmoins idéale comme deuxième voire troisième voiture. Les constructeurs investissent de plus en plus dans l’électrique en proposant des véhicules très aboutis, cette 500e cabriolet en est un exemple parfait. Malheureusement le réseau de recharge reste inexistant limitant son utilisation à des petits trajets essentiellement urbains.

Maintenant si l’électrique correspond à votre usage et que les contraintes qu’elle impose encore ne vous font pas peur, cette Fiat 500e cabriolet est l’une des découvrables les plus séduisantes du moment !

Notre présentation de la Fiat 500e cabriolet

En savoir plus sur la Fiat 500e cabriolet

BMW série 4 cabriolet, couteau suisse

Cette Série 4 cabriolet est une expression très réussie du pragmatisme à l’allemande. Cette nouvelle version a abandonné son toit rétractable pour une capote en toile. Oui mais cette toile est doublée de panneaux rigides, offrant un confort acoustique et thermique proches de la version coupé et sans surpoids excessif.

Pragmatisme toujours, BMW est l’un des derniers constructeurs a proposé un cabriolet diesel ! Ainsi même si vous êtes un gros rouleur, cette série 4 vous permet de ne pas pour autant renoncer à rouler cheveux au vent.

Pour le reste on retrouve tout ce qui fait le succès de la marque bavaroise depuis plusieurs décennies : rationalité mais plaisir de conduite, efficience mécanique et qualité de construction. S’y ajoute sur cette Série 4, de mon point de vue, un style qui casse les codes BMW très (trop !) conventionnels par rapport aux créations du constructeur bavarois de ces dernières années.

Notre présentation de la BMW Série 4 cabriolet

En savoir plus sur la BMW Série 4 cabriolet

Morgan Plus 4, le meilleur des 2 mondes

Les charmes d’une ancienne vous séduisent mais la tranquillité et l’efficacité d’une moderne vous attirent aussi ? Alors cette Morgan Plus 4 est faite pour vous ! Une ligne de roadster des années 30 qui cache un châssis moderne en aluminium et un 4 cylindres BMW de 255 ch, voilà résumé en une phrase cette Morgan Plus Four.

Pour 70 000 € (tout de même !), vous vous offrez le meilleur des 2 mondes. Certes ça reste une Morgan, à savoir pas de coffre et un toit composé d’une simple toile certes plus étanche que sur l’ancien modèle (y a pas de mal en même temps !) mais qui reste rudimentaire.

Mais cette Morgan même modernisée représente un véritable art de vivre, une philosophie, une façon de vivre l’automobile autrement. On ne conduit pas une Morgan, on la pilote ! Certes l’ABS a fait son apparition sur cette Four du 21 ème siècle mais l’absence de tout autre aide électronique vous fait vivre une expérience de conduite unique !

Notre présentation de la Morgan Plus Four

En savoir plus sur la Morgan Plus Four

Lexus LC cabriolet, l’alternative

Lexus est la marque premium du groupe Toyota qui ne comporte que des modèles hybrides associés pour certains à des versions essence. Mais ce cabriolet LC fait lui bande à part, puisqu’il n’est proposé qu’en thermique avec un V8 essence de 464 ch.

Navigant dans la même sphère budgétaire que la reine 911, qu’est ce qui peut faire pencher la balance du côté de cette LC ? Car soyons clair, elle n’offre ni l’efficacité, ni la polyvalence ni l’image d’une 911. Mais son intérêt est ailleurs.

Déjà quelle ligne ! Cette LC paraît tout droit sortie d’un bureau de design sans être passée par les « filtres » du marketing et des contraintes de production. Elle est tout simplement sublime ! L’intérieur n’est pas en reste et offre un design tout aussi original même si l’ergonomie n’est pas aussi rationnelle que dans une 911.

Lexus propose avec cette LC une GT assumée qui ne viendra pas chercher des noises à la 911 en terme d’efficacité et de performances mais qui propose une autre approche de la GT, plus hédoniste. Idéale pour cruiser !

Notre présentation de la Lexus LC cabriolet

En savoir plus sur la Lexus LC cabriolet

Porsche 911 Targa 4, valeur sûre

La famille 911 est riche de versions, c’est ce qui contribue en partie à son succès. Cette version Targa possède l’ouverture de toit la plus originale de cette sélection, solution dont s’est d’ailleurs inspiré Mazda avec la MX5 RF. Nous avons déjà évoqué ici ce qui avait poussé Porsche a adopté cette ouverture mi-cabriolet mi-coupé.

Au fil des générations, la 911 s’est convertie à un esprit plus grand tourisme que sportif. Cette version à toit rétractable avec le moteur le moins puissant correspond particulièrement bien à cet esprit. Sa bulle arrière en verre et son large arceau anodisé lui donnent une personnalité unique, correspondant bien à l’esprit plus hédoniste que sportif de cette version de la 911.

N’en déduisez pas pour autant que cette 911 Targa 4 serait pauvre en sensations. Le plus « petit » moteur de la gamme délivre tout de même 385 ch permettant de vous catapulter de 0 à 100 km/h en 4,2 secondes. Les 4 roues motrices imposées sur cette version contribuent à une conduite sereine avec un châssis très rigide et particulièrement travaillé qui fait d’ailleurs totalement oublier que le moteur est en porte à faux tout à l’arrière.

Comme toujours chez Porsche, le très long catalogue d’options vous permettra de personnaliser une 911 à votre goût et de lui offrir les derniers raffinements technologiques convenant bien à cette emblématique GT.

Notre présentation de la Porsche 911 Targa 992

En savoir plus sur la Porsche 911 (992) Targa 4

Bentley Continental GT Convertible, sans complexe

Une Bentley, c’est le luxe à l’anglaise avec une petite pointe de sportivité, ce qui la différencie d’ailleurs de sa cousine Rolls Royce. Cette Continental GT incarne parfaitement cette définition.

Cette deuxième mouture apparue en 2017 exprime encore un peu plus cette dose de sportivité avec notamment des faces avant et arrière plus agressives que sur la première génération. Ne nous y trompons pas cependant, même si la Continental GT est proposée avec au choix un moteur V8 de 550 ch ou mieux encore un W12 (2 VR6 accolés !) de 635 ch, elle sera toujours plus à l’aise sur une belle nationale que sur un circuit !

A bord tout est luxe et raffinement. Bentley a notamment parfaitement réussi l’intégration des écrans au milieu du cuir et de la loupe d’orme. Les sièges de cette Bentley (pardon les fauteuils !) sont habillés d’un cuir magnifique. Si vous avez 5 minutes, n’hésitez pas à aller consulter le configurateur de cette Bentley Continental, les possibilités de personnalisation donnent le vertige !

En savoir plus sur la Bentley Continental GT Convertible

Pagani Huayra roadster BC, fantasmatique

Finissons cette sélection en apothéose ! Si après avoir possédé tous les modèles des gammes Porsche, Ferrari et Mclaren, tout vous paraît fade, avec cette Pagani Huayra j’ai peut être ce qu’il vous faut pour ranimer la flamme !

Si pour vous, la passion n’a pas de prix et que vous avez largement les moyens d’appliquer cette maxime, alors la Pagani Huayra roadster BC est à vous pour… 4 millions d’euro ! Chez Pagani vous n’achetez pas une voiture, vous acquérez une oeuvre d’art ! C’est d’ailleurs toute la magie de cette marque créée il y a maintenant presque 30 ans par le génial Horacio Pagani, d’envisager l’automobile comme un art !

Du bas du pneu jusqu’au sommet du toit rétractable, tout est pensé pour que cette Pagani Huayra roadster BC (sigle de Benny Caiola, l’un des premiers clients de Pagani et ami du fondateur, Horacio Pagani) soit à la fois belle, exclusive et efficace. Vous roulez dans une voiture (pardon une oeuvre d’art !) propulsée par un V12 Mercedes-AMG de plus de 800 chevaux, placé dans un châssis monocoque composé de carbone et de titane permettant ainsi de revendiquer un poids total de 1250 kg. Je vous laisse calculer le rapport poids-puissance…

Si on y ajoute un niveau de finition inouïe et un style baroque mais unique, cette Pagani est l’un des objets automobiles les plus désirables du moment. Dépêchez vous, il n’en est prévu que 40 exemplaires !

En savoir plus sur la Pagani Huayra Roadster BC

Laisser un commentaire