PORSCHE 911 TARGA (992), en même temps !

La Porsche 911 Targa ne choisit pas, elle est à la fois coupé et cabriolet et tente de réunir le meilleur des 2 concepts. Comme je l’ai évoqué dans l’article « Porsche Targa, toute une histoire« , cette variante de carrosserie a vu le jour au départ plus par contrainte et réalisme que par soucis d’innovation.

Un concept qui plaît

Mais le concept plaît, et depuis plus de 50 ans, toutes les générations de 911 ont connu invariablement leur version Targa. Si les 911 type 993 à 997 avait fait évoluer le concept vers un toit panoramique en verre rétractable, depuis la génération 991 présentée en 2014, retour à l’origine enfin pas tout à fait.

Si le design reprend la bulle en verre et l’arceau en alu brossé, le toit escamotable à ranger dans le coffre a fait place à un mécanisme génial. En effet, celui-ci permet d’escamoter automatiquement, sans intervention humaine, le panneau de toit sous la bulle arrière qui se soulève. Un mécanisme digne d’un concept car !

La 911 Targa génération 992 présentée ici reprend donc intégralement à la fois le design et le mécanisme de toit de la génération précédente. L’opération d’escamotage met 19 secondes à s’exécuter uniquement à l’arrêt, c’est peu et beaucoup à la fois suivant les circonstances. Mais vu la complexité du système s’est déjà une performance en soi !

Un style affiné et affirmé

Pour le reste, cette 911 Targa 992 reprend les lignes principales du coupé. Si le style de la 991 m’avait laissé de marbre, j’avoue avoir un faible pour cette nouvelle génération. Les passages de roue plus prononcés à l’avant, le capot inspiré de l’esthétique des premières 911 et l’arrière retravaillé ont suffit à affiner les traits du modèle et à le rendre plus séduisant je trouve. Porsche a réussi a affirmé le style de cette 911 en reprenant certains traits stylistiques du passé sans pour autant tomber dans le piège du rétro-design.

Le tableau de bord entièrement revu adopte un style qui évoque lui aussi les premières 911. Sous son style rétro, il fait pourtant appel aux dernières technologies puisqu’à part le compte-tour central il est entièrement numérique.

911 Targa, version Pullman

Cette 911 Targa a pour mission d’être la version Grand Tourisme de la gamme. Avec son mécanisme de toit qui l’alourdit d’une soixantaine de kilos et ses 4 roues motrices imposées, on est loin de la recherche philosophique du moindre gramme d’une GT3 RS. Mais c’est ce qui fait tout le charme et une partie du succès de cette 911 depuis plusieurs générations, être capable de proposer une version différente à chaque style de conducteur ! Néanmoins cette 911 Targa reste une sportive comme en atteste les performances annoncées.

Comme de coutume, la Targa est proposée en 2 versions baptisées « 4 » et « 4S ». La première est équipé du flat-6 biturbo de 3 litres développant 385 ch, la 4S revendiquant 450 ch  (le couple maximal s’élève respectivement à 450 Nm à 1.950 trs/mn, et 530 Nm à 2.300 trs/mn). Côté accélération, la Targa 4 annonce un 0 à 100 km/h en 4,2 secondes pour une vitesse de pointe de 289 km/h, des chiffres proches de la version précédente. La Targa 4S quand à elle progresse sensiblement avec un 0 à 100 km/h en 3,8 s (3,6 s avec pack Sport Chrono) et une vitesse de pointe de 304 km/h.

Pour l’équipement, on retrouve les mêmes différences que pour le coupé entre les modèles d’accès et la S, notamment, l’autobloquant PTV Plus de série sur la 4S, optionnel sur la Targa 4 . La boite manuelle 7 rapports, à l’instar du coupé, est uniquement proposée pour l’instant sur la 4S (en option gratuite). Les tarifs, non encore dévoilés, devraient débuter autour de 130.000 euros.

Porsche 911 Targa en vidéo et en images

Laisser un commentaire