Guide d’achat Porsche Boxster 986

Vous rêvez d’une Porsche depuis longtemps et vous vous dites que si en plus c’était un cabriolet, ça serait le top ! La 911 vous apparaît comme le graal absolu, c’est du moins ce que tout le monde dit. Mais la 911 c’est un budget ! Et puis sa conduite serait réservée aux initiés, son comportement étant jugé parfois délicat, à tort ou à raison d’ailleurs.

Mais dans la famille Porsche, avez-vous songé au Boxster ? Quand j’en parle la réponse est généralement que ce n’est pas une vraie Porsche, quitte à acheter une Porsche autant opter pour la 911 ! C’est vrai que posséder une 911, c’est super, j’en ai fait l’expérience. La conduire aussi mais conduire un Boxster, je peux vous l’assurer, c’est encore mieux !

Quand en plus vous réalisez qu’il est possible d’acquérir un Boxster première génération en bon état pour 10000 euros, ça fait réfléchir. Convaincu ? Alors les lignes qui suivent devraient vous intéresser…

Porsche Boxster 986, une arme de reconquête

Au tout début de l’année 1993 Porsche fait sensation avec la présentation d’un concept au salon de Detroit. Il est baptisé Boxster, contraction de « boxer » faisant référence au moteur à plat et de « roadster ». Ce concept se veut l’interprétation moderne des Porsche 356 Roadster et Spyder 550. Comme tout concept car, il n’est pas là par hasard. L’accueil est phénoménale, tout le monde le veut !

Au tournant des années 90, Porsche vit une période sombre. En à peine 5 ans, les ventes se sont effondrées de moitié ! Avec sa politique mono-produit basée sur la seule 911, la marque a du mal a résisté à la récession économique de cette période et Porsche est dans une situation économique très dangereuse. Si la 911 conserve son aura auprès des aficionados de la marque, ce n’est plus un produit de conquête. La faute à une base technique vieillissante et à une concurrence de plus en plus présente.

Se renouveler en allant chercher une nouvelle clientèle devient donc un objectif majeur pour Porsche. Oui mais voilà, il s’agit de ne pas renouveler les erreurs du passé et de bien positionner le nouveau produit par rapport à la tentaculaire 911. Toutes les tentatives précédentes s’étaient soldées au mieux par des demi-succès ou demi-échec comme vous voulez. Il ne s’agissait pas de lancer un produit susceptible de remplacer la 911 comme avait pu être perçu la 928. Ni concevoir un produit de compromis comme l’avait été la 914 mi-volkswagen mi-Porsche ou la 924 mi-Audi mi-Porsche. Le Boxster devait donc venir en parallèle de la 911 en menant sa propre vie et s’adresser à une clientèle plus jeune et plus féminine.

Le challenge pour les ingénieurs en charge du Boxster est donc énorme. Il s’agit de concevoir un produit différent de la 911 mais en utilisant un maximum de composants communs, économie d’échelle oblige, le tout en ne dépassant pas un prix de vente de 75 000 DM soit la moitié du prix d’une 911 à l’époque. Le Boxster et la future 911 (996) sont développées en parallèle, 36% des composants seront finalement communs aux 2 modèles…

Après un développement record en seulement 3 ans et l’utilisation de 100 prototypes qui ont parcouru les routes du monde entier, la production en série du nouveau Boxster démarre à Stuttgart très exactement le 18 Août 1996 !

Non, le Boxster 986 n’est pas une Porsche au rabais !

A son lancement, les dirigeants de Porsche ont une crainte : que le Boxster soit perçu comme une Porsche au rabais, toujours le fameux complexe 911 ! Aussi le lancement presse était cruciale, Porsche a donc mis de gros moyens faisant essayer le modèle à tour de bras pendant 4 semaines sans discontinuer.

Les pères du Boxster ont rapidement respiré. Passé la petite déception dû au décalage entre la promesse esthétique du prototype de Detroit et le résultat final, les retours sont très largement positifs. Tous les essayeurs sont bluffés par le toucher de route du Boxster, son confort et sa facilité de conduite. Il faut dire que l’on est plus habitué depuis longtemps à conduire une Porsche avec un comportement aussi sain et facile tant celui de la 911 est atypique voir délicat en raison de son moteur tout à l’arrière. Plus anecdotique mais symbolique tout de même, on souligne aussi la qualité des assemblages de carrosserie et de la peinture. Une manière de souligner qu’avec le Boxster, on en a finalement pour son argent !

Les essayeurs sont à juste titre moins enthousiastes sur la qualité des matériaux de l’habitacle, c’est là où ont manifestement été faites les principales économies. Sur le plan pratique, s’il y a bien 2 coffres, il n’y a en revanche que peu de rangement dans l’habitacle et surtout pas de boîte à gant.

Mais le point le plus négatif reste cependant un moteur à la puissance jugée timorée. Il est vrai qu’avec 204 chevaux, le nouveau Flat 6 de 2,5 litres n’est pas un monstre de puissance, sans doute pour ne pas faire d’ombre à la future 996. On souligne que le châssis est capable d’encaisser une puissance bien supérieure, mais les déçus ne le resteront pas longtemps.

Premier modèle équipé du flat 6 refroidi par eau

Les relations presse de la marque mettront surtout l’accent sur le côté hédoniste de la nouvelle venue quitte à masquer les innovations techniques. Pourtant s’il y a bien une innovation majeure sur le nouveau Boxster, c’est bien l’utilisation pour la première fois d’un flat 6 refroidi par eau ! C’est pourtant à sa grande soeur 911 (996) que l’on attribue le plus souvent ce fait d’arme alors qu’elle n’a été lancée que quelques mois plus tard…

Au final on peut dire que le Boxster de série a transformé l’essai de l’enthousiasme suscité par le prototype de 1993. Perçu comme une vraie Porsche, le Boxster est jugé pour ce qu’il est et il a trouvé son identité propre !

Un lancement commercial réussi mais une fiabilité incertaine…au début

Les premiers résultats de vente sont là pour le confirmer, le succès d’estime se transforme vite en succès commercial. Les clients s’arrachent le Boxster et à son lancement il faut de 6 mois à un an pour en prendre livraison ! Aussi une partie de la production va être délocalisée en Finlande à Uusikaupunki chez Valmet qui assemblait déjà pour Saab et GM. Si cette délocalisation a suscité des remous notamment au sein de l’équipe dirigeante chez Porsche et dans la presse, la qualité du travail chez Valmet a vite rassuré tout le monde. Impossible de distinguer un Boxster allemand d’un finlandais ! Pour l’anecdote, pour savoir si son Boxster a été fabriqué en Allemagne ou en Finlande, le 11 ème caractère du VIN est S pour Stuttgart ou U pour Uusikaupunki.

Ce succès commercial retentissant contraste cependant avec les problèmes de fiabilité rencontrés par les premiers clients. Problèmes électriques et électroniques, usure prématurée de l’embrayage entre autre, et surtout des casses moteur. Porsche et surtout ses clients ont incontestablement payé à retardement une mise au point trop rapide, surtout pour un modèle parti d’une feuille blanche, ainsi que les premiers pas d’un moteur adoptant une toute nouvelle approche. Mais Porsche a rapidement réagi en faisant rapidement évolué le Boxster comme nous allons le voir.

Les évolutions de la Porsche Boxster 986

Quelques dates clés pour s’y retrouver dans les principales évolutions de la Porsche Boxster 986.

Mars 1996 Présentation au salon de Genève

Août 1996 Début de commercialisation du Boxster avec un seul moteur flat 6 2,5 litres refroidi par eau. Puissance 205 ch. Boite manuelle 5 vitesses ou boîte Tiptronic en option.

Septembre 1999 Améliorations mécaniques. Augmentation de cylindrée du flat 6 portée à 2,7 litres pour une puissance de 220 ch. Lancement du Boxster S équipé du moteur 3,2 litres de 252 ch. Boîte 6 vitesses.

Août 2002 Lancement du Boxster Phase 2. Apparition du système Variocam entraînant une augmentation de puissance à 225 ch pour le 2,7 litres et 258 ch pour le 3,2 litres.
Boucliers redessinés. Habitacle revu avec plastiques plus qualitatifs. Apparition d’une boîte à gant. Vitre arrière désormais en verre.

Mars 2004 Lancement de la série limitée 550 Spyder.

Juillet 2004 Fin de commercialisation.

Les points à vérifier avant l’achat d’un Boxster 986

La dernière Porsche Boxster 986 est sortie des chaînes de montage en 2004. Tous les modèles encore en circulation ont donc en moyenne une vingtaine d’années. Même si le Boxster vieillit plutôt bien, il va sans dire qu’il faut être prudent pour l’achat d’une telle voiture exigeante en terme d’entretien avec un coût élevé des pièces détachées. En dehors des points classiques à vérifier pour une voiture de cet âge (rouille éventuelle, état de la capote, vérification des ajustements des panneaux de carrosserie, vieillissement de l’habitacle etc…) ainsi que les pièces d’usure classiques (freins, pneux etc…), certains points particuliers sont absolument à vérifier sur le Boxster.

IMS
Prononcez ces 3 lettres dans une réunion de Porschistes et vous verrez immédiatement des réactions d’angoisses apparaîtrent chez certains d’entre eux : sueurs, tremblements voir crises de larmes pour les plus sensibles. Trêve de plaisanterie, il s’agit d’un problème sérieux ayant affecté les premiers flat 6 refroidis par eau.

IMS signifie InterMediate Shaft, c’est en fait l’arbre intermédiaire chargé d’entraîner les chaînes de distribution des bancs gauche et droit. Cet arbre intermédiaire en lui-même ne pose aucun problème, c’est le roulement placé à son extrémité qui peut présenter une faiblesse entraînant une casse moteur. Quand on sait qu’un moteur Porsche c’est en moyenne 20 000 euros, c’est un problème à prendre au sérieux !

Ce roulement suivant les années de fabrication peut être à simple ou double rangées de billes. C’est le modèle à simple rangée qui pose problème. Il est impossible de prédire à quel moment il peut casser et il n’y a pas véritablement de signes avant-coureur pouvant prévenir d’une casse imminente. Seule la présence de limaille de fer dans l’huile de vidange constitue un indice mais il n’a jamais été prouvé que c’était totalement fiable.

Un certain nombre de ces roulements ont été changé à titre préventif par certains propriétaire, Porsche n’ayant jamais entamé d’action de rappel. Difficile donc de savoir si votre futur Boxster est à l’abri de ce problème ou non. Paradoxalement, les premiers modèles de Boxster ne sont pas concernés.

De 1997 à 1999, aucun problème d’IMS, les roulements sont tous à double rangée donc peu de risque de casse moteur.
De 2000 à Mai 2001, les moteurs 2,7 litres et 3,2 litres sont équipés d’un roulement à double rangées donc pas de soucis majeur non plus.
De mai 2001 à Juillet 2004, tous les moteurs sont concernés par le problème de roulement à simple rangée donc prudence.

Les dates évoquées sont des dates de fabrication et non de mise en circulation.

Radiateurs à l’avant
Les radiateurs placés dans le pare-choc avant sont très exposés. Vérifier qu’ils ne soient pas corrodés, c’est assez fréquent vu leur exposition aux intempéries. Ils peuvent aussi être obstrués par des feuilles. Si ils ont été nettoyés, c’est signe que le propriétaire prend soin de son Boxster.

Blocs fissurés
Quelques cas de blocs fissurés ont également été signalés en début de commercialisation mais 20 ans après le risque est mineur. Il n’y a pas d’autres problèmes majeurs à signaler pour le Boxster 986. Quoiqu’il en soit, il convient d’être très attentif lors de l’achat et veiller à faire une inspection complète de la voiture. Privilégiez un modèle à l’historique complet qui prouvera que l’entretien a été fait régulièrement. Si c’est le cas, comme toutes les Porche, votre Boxster vous comblera pour de très nombreuses années.

Où acheter son Boxster 986 et à quel prix ?

Le Boxster 986 n’est pas la voiture la plus facile à acheter. Il est de plus en plus difficile aujourd’hui de trouver un exemplaire en bon état. Sa cote fut un temps très basse et de ce fait l’entretien a souvent été négligé par des propriétaire qui n’avait ^pas forcément les moyens de faire un entretien régulier.
De par son âge elle n’est pas encore considérée comme une voiture de collection, tout juste Youngtimer. Elle intéresse peu encore les garages spécialisés Porsche et encore moins le réseau officiel où vous n’en trouverez plus sauf s’il s’agit d’un exemplaire exceptionnel de par son état ou son faible kilométrage, et encore il sera bien souvent en dépôt vente.

L’une des piste à explorer est celle des forums et autres clubs Porsche qui sont très nombreux. Il n’est pas impossible de tomber sur un passionné qui vendra son Boxster 986 pour un modèle plus récent. Vous aurez alors toutes les chances de tomber sur une exemplaire sain car entretenu par un passionné.

Si vous cherchez la sécurité et à condition qu’il soit sérieux, vous pouvez également chercher du côté des garages indépendants qui vous proposeront des garanties

La fourchette de prix est très large, à peu près de 6000 euros à plus de 20 000 euros avec un prix moyen autour de 12 000 euros. 6000 euros pour un Boxster, c’est très tentant mais fuyez ! Il y a toutes les chances que ce soit un exemplaire au passé trouble ou franchement très fatigué et pas bien entretenu.

A partir de 10 000 et jusqu’à 15 000 euros, vous tomberez sur des exemplaires certes un peu kilométrés mais beaucoup plus sains avec dans le lot des modèles au passé limpide. Si franchement vous recherchez l’exceptionnel, visez la tranche avoisinant les 20 000 euros. Vous aurez alors des exemplaires normalement très bien entretenus et peu kilométrés. A ce niveau de prix, soyez très exigeant, ne laissez rien passer ! Jusqu’à peu, je vous aurai dit qu’il n’était pas raisonnable d’acheter un Boxster 986 à ce prix mais comme souvent avec les voitures rejetées dans un premier temps, elle retrouve peu à peu les faveurs de l’amateur et je suis sûr que sa cote va remonter peu à peu.

Le cap des défauts de jeunesse est passé depuis longtemps, la fiabilité est désormais très correcte pour peu que l’entretien soit fait régulièrement. Sa ligne vieillit très bien avec le temps y compris la face avant à laquelle j’ai mis du temps à m’habituer mais qui constitue aujourd’hui une singularité dans la gamme Porsche. Chers puristes, rangez vos fusils, ce dernier point n’est qu’un avis personnel, à chacun de juger !

Et l’entretien du Boxster 986 ?

L’entretien d’une Porsche ne s’improvise pas. Pour en profiter pleinement, il faut faire un effort sur l’entretien et la facture peut grimper très vite ! Comme j’ai coutume de dire lorsque l’on achète une Porsche de plus de 3 ans, ne pas hésiter à budgéter 10 000 euros en plus pour l’entretien des 3 ou 4 années qui suivent si l’on veut être serein. Même si la fiabilité est encore une fois plutôt bonne, on est jamais à l’abri d’une panne ou du remplacement de pièces d’usure comme les amortisseurs, l’embrayage, les pneus etc…


Pour l’entretien d’un Boxster 986, inutile de faire appel au réseau officiel même si la réparation sera sûrement de tout premier ordre. Il existe un réseau très dense de spécialiste indépendants, très compétents aux tarifs plus raisonnables qu’un centre Porsche même si le prix des pièces est encore une fois très élevé.

Pour en savoir plus sur la Porsche Boxster 986

Porsche est l’une des marques les plus présentes que ce soit sur le net ou en édition papier. L’information est donc assez dense et vous permettra de faire votre choix en toute connaissance de cause. Quelques pistes et bonnes adresses.

Les clubs et forums Porsche

Très actifs, généralement plein d’informations et de conseils intéressants. Ils organisent très souvent des rassemblements. Quelques exemples.

https://www.boxster-cayman.com/

https://www.club911.net/

https://www.forumlaseric.com

La presse spécialisée Porsche

https://www.flat6mag.com

https://www.speedster-magazine.com/

Vous trouverez également de nombreux ouvrages souvent en anglais traitant du Boxster 986.

Les bonnes adresses pour acheter ou faire entretenir un Boxster 986

Parmi eux… Et certainement d’autres très bonnes adresses !

La Villa Rose
Basé à Lyon, toujours de très belles Porsche même si les Boxster 986 sont rarement présent dans ce garage. Possède son propre club de propriétaires baptisé le cercle. En savoir plus

First automobile
Plus de 30 ans d’existence. Stratégiquement bien placé pas loin de l’Allemagne. 30 ans d’existence, certainement pas par hasard. En savoir plus

Flat 69
Beaucoup de choix de Porsche en tout genre. En savoir plus

Brochures Porsche Boxster 986

Pour consulter en détail les caractéristiques de la Porsche Boxster 986, vous pouvez télécharger plusieurs brochures en PDF sur cette page.

Porsche Boxster 986 en images

Laisser un commentaire