Guide d’achat Daihatsu Copen, un authentique roadster !

Une authentique Kei Car

La Daihatsu Copen, c’est une authentique Kei Car japonaise (que l’on peut traduire par « voiture légère »), qui est une catégorie de voiture nippone spécifique.

Une Kei Car doit répondre à des critères techniques précis : avoir un moteur d’une cylindrée inférieure ou égale à 660 cm3, une largeur maximale de 1,48 m pour 2 m de haut et 3,4 m de long. Longtemps apparentée à une voiture utilitaire et ringarde, la Kei Car est encouragéee par le gouvernement japonais au sortir de la deuxième guerre mondiale pour remotoriser rapidement le Japon. Elle est ensuite devenue une solution opportune pour limiter l’engorgement des centres urbains japonais. Ainsi le propriétaire d’une Kei Car bénéficie d’avantages fiscaux.

Face au succès, la Kei Car est devenue une voiture tendance, avec laquelle les designers japonais laisse libre cours à leur créativité parfois débordante. La Daihatsu Copen fait clairement partie de cette évolution.

La Copen, un vrai roadster

Ne vous fiez pas à son allure de gros jouet, la Copen est un authentique roadster ! 2 places, un poids contenu, un châssis joueur, un moteur de petite cylindrée mais rageur, tous les ingrédients sont là ! Du plaisir garanti malgré des caractéristiques modestes ! A noter qu’il s’agit de l’un des rares roadsters CC du marché où la capote en toile est remplacée par un toit rétractable en aluminium. Inconvénient , le coffre devient inexistant une fois le toit replié.

Les 2 vies da la Daihatsu Copen

La Copen a connu en Europe deux versions distinctes avec des différences notables. Elle a d’abord été importée du Japon «telle quelle» à partir de 2004 c’est à dire avec conduite à droite. Elle est alors animée par un moteur répondant aux normes des Kei Car, à savoir un petit 4 cylindres de 659 cm3 turbocompressé 16 soupapes développant 68 ch à 6000 t/min pour un couple de 100 Nm à 3200 t/min. En Europe le moteur est assisté par une boîte mécanique à 5 vitesses. Au Japon elle est également proposée avec une boîte auto 4 rapports.

Avec ses faux airs d’Audi TT, la Copen est une voiture absolument craquante et très fun à conduire ! Et malgré ses performances modeste et son prix de vente élevé la mettant en concurrence aves des modèles plus établis comme la Mazda MX5, elle connaît un succès encourageant qui incite Daihatsu à commercialiser une «vraie» version européenne à conduite à gauche dès 2006.

La firme japonaise en profite alors pour l’équiper du moteur de la Toyota Yaris, un 1298 cm3 de 87 ch qui, s’il n’est pas non plus un foudre de guerre, permet à la Copen de gagner en performance malgré un poids en augmentation d’une quarantaine de kilos. Cette augmentation pondérale est la conséquence d’un équipement enrichi notamment siège Recaro et climatisation. Outre la conduite à gauche, la Copen européenne est facilement reconnaissable grâce à son aileron sur la malle arrière que certains jugent d’ailleurs disgracieux.

La commercialisation de la Daihatsu Copen est arrêté en 2012. Lui succède alors la Copen 2 à partir de 2014 qui n’est malheureusement pas importée en Europe. Celle-ci conserve les caractéristiques principales de son aînée mais sous des traits plus acérés la rendant moins sympathique je trouve.

Acheter une Daihatsu Copen aujourd’hui

L’achat d’une Copen n’est pas forcément chose facile du moins en France où elle a été très peu vendue. Sa côte reste d’ailleurs soutenue, son capital sympathie restant intacte. Difficile de trouver en France une Dahaitsu Copen sous les 10000 € ! Par contre malgré ses presque 20 ans pour les plus anciennes, la Copen est souvent peu kilométrée, fréquemment sous les 50000 kilomètres. Pour le choix de la version aucune hésitation qu’elle soit à conduite à droite ou à gauche, la Copen n’a été proposée qu’en une seule version !

Pour bénéficier d’un prix plus abordable, il faut se tourner vers les Pays Bas l’Allemagne où le modèle est plus répandu ou alors si la conduite à droite ne vous rebute pas, la Grande Bretagne qui offre un choix beaucoup plus large à des prix défiants toute concurrence !

Entretenir une Daihatsu Copen

Du fait de sa faible diffusion, il y a peu de retour quant à la fiabilité du modèle. Cependant il s’agit d’une voiture japonaise donc construite pour durer. Les quelques modèles que j’ai eu l’occasion d’observer pour certains de 15 ans, montrent en tous les cas que la carrosserie et l’habitacle vieillissent très bien. Il en est de même pour la mécanique éprouvée de la Yaris. Il y a donc peu de soucis à se faire de ce côté là.

Pour l’entretien, il est assez facile d’entretenir ou de faire entretenir votre Copen dans un garage indépendant, la mécanique notamment le moteur est basée sur celle de la Yaris. Les pièces spécifiques sont encore disponibles notamment dans le réseau Daihatsu en France qui bien que modeste est présent sur tout le territoire.

Quelques liens utiles

Je n’ai pas trouvé en France de club, forum ou page Facebook active de passionnés de Copen. Si vous existez, n’hésitez pas à vous faire connaître ! Il faut se tourner vers des sites et pages anglophones. Parmi ceux-ci, le site Copen World ou la page Facebook non officielle du modèle.

Pour les essais ils sont peu nombreux. J’ai retenu ceux de Caradisiac qui est l’un des rares médias à avoir essayé la version japonaise en 2004 puis la version européenne en 2006, intéressant !
Essai Caradisiac version japonaise
Essai Caradisiac version européenne

Je vous recommande également l’excellentissime chaîne Youtube POA qui a consacré une vidéo à la Copen du petit observateur Arnaud

Brochure Daihatsu Copen

Laisser un commentaire