Caterham Super Seven 1600, l’essentiel raffiné

Pour fêter les 60 ans de la marque en 2017, Caterham avait lancé 2 séries spéciales baptisées Seven Sprint et Seven SuperSprint. Outre un prix d’attaque séduisant, ces séries avaient rencontré un grand succès notamment grâce à leur présentation délicieusement rétro. Caterham a donc décidé de surfer sur cette tendance et d’intégrer à sa gamme un modèle à part entière s’inspirant directement de ces 2 séries à succès et bien sûr de la Super Seven du passé.

Dans la première partie de la gamme

Baptisé Super Seven 1600, ce modèle vient intégrer la première partie de la gamme aux côtés de la Seven 270 équipée du même moteur Ford Sigma 1,6 litre. Il délivre une puissance de 135 chevaux animés par une boîte 5 vitesses. Comme toujours chez Caterham, cette puissance brute n’est pas significative. Il faut tout de suite la rapporter au poids de la voiture qui n’est ici que de 540 kg. Cela nous donne un rapport poids puissance honorable de 4 kg/ch permettant un 0 à 100 km/h en moins de 5 secondes. Sans compter la garantie d’une vivacité remarquable sur routes sinueuses, terrain de jeu favori de cette Caterham Super Seven 1600.

Un look vintage pour cette Caterham Super Seven 1600

Ailes avant évasées, jantes de 14 pouces pouvant être chaussées de pneus étroits, éléments chromés à l’intérieur comme à l’extérieur, ou encore roue de secours fixée à l’arrière. Tous les ingrédients sont là pour lui donner un look vintage qui fleure bon les années 70.

Intérieur de la Caterham Super Seven 1600 avec option volant en bois Moto-Lita

Un peu de raffinement

Si Caterham rime avec minimalisme (et c’est ce qui fait tout son charme !), le configurateur de la marque offre à cette Caterham Super Seven 1600 quelques options de configuration sympas avec le choix entre plusieurs couleurs de cuir pour recouvrir sièges et tableau de bord ou encore un superbe volant en bois Motolita. Sur le plan mécanique à noter que la Super Seven peut être dotée d’un châssis large. Cette option offre l’avantage de pouvoir voyager avec un peu plus d’espace à bord.

Plus pour le gentleman driver que pour le pilote

Les références au passé de cette Super Seven séduiront avant tout le gentleman driver fan de la marque, qui apprécie plus la balade cheveux au vent que la course casqué sur circuit. D’autres jouets dans la gamme sont disponibles pour les « pilotes ». Ce qui ne veut pas dire que l’on s’ennuiera au volant de cette Super Seven, pour laquelle il vous faudra débourser autour de 40 000 € hors options pour l’acquérir.

Laisser un commentaire