Mazda MX5, naissance d'un roadster mythique, une aventure humaine

La MX5 c'est d'abord une histoire humaine, basée sur une rencontre entre plusieurs personnalités (Robert Hall, Kenichi Yamamoto,Toshihiko Hirai entre autres) qui vont mettre leur passion commune pour l'automobile et leurs cultures respectives (anglo-saxonne et japonaise) au service du petit roadster.

Toshihiko Hirai en haut à gauche, Kenichi Yamamoto en bas à gauche, Robert Hall à droite
Toshihiko Hirai en haut à gauche, Kenichi Yamamoto en bas à gauche, Robert Hall à droite

Avant de rejoindre le bureau de design de Mazda USA, Robert Hall était journaliste automobile et nostalgique des roadsters anglais qui avaient bercé son enfance, son père en ayant posséder plusieurs (Austin Healey, Triumph, MG entre autres).
Bob Hall, qui parle japonais, faisaient des voyages réguliers au Japon et avait des échanges réguliers avec Kenichi Yamamoto, ingénieur en chef chez Mazda. C'est lors d'un de ces échanges après la présentation de la première RX7 en 1978 que Kenichi Yamamoto demande à Bob Hall quel pourrait être le prochain modèle sportif de Mazda.

L'idée d'un roadster à l'anglaise

C'est bien sûr l'idée d'un roadster à l'anglaise c'est à dire économique à fabriquer, léger et propulsion, qu'évoque Bob Hall. Il illustre son propos en dessinant sur un tableau noir un horrible croquis (de son propre aveu !). C'est Bunzo Suzuki responsable des relations presse chez Mazda et présent lors de cette conversation qui immortalise ce croquis devenu historique. Mais Mr Yamamoto semble être resté impassible à la proposition de Bob Hall, ce n'était qu'une apparence...

Heureusement, le style n'était pas encore figé...
Heureusement, le style n'était pas encore figé...

2 ans plus tard, en 1981, Bob Hall rejoint Mazda USA au bureau de design. Il travaille d'abord sur le futur pick-up B 200. Mais Kenichi Yamamoto n'a pas oublié la suggestion de Hall et lors d'une nouvelle visite aux Etats Unis de ce dernier, il suggère à Bob Hall de commencer à travailler sur son idée de roadster. Mais, comme la MX5 n'est pas encore prioritaire dans la stratégie Mazda, il lui demande d'y travailler seulement en dehors des horaires habituels de bureau. C'est donc le matin de bonne heure, à la pause déjeuner et le soir tard que les premières esquisses du projet MX 5 sont posées !

La MX5, d'abord un travail d'équipe

Mais n'allez surtout pas dire à Mister Hall qu'il est le père ou le concepteur de la MX5, rien ne le met plus en colère ! En effet même si Bob a suggéré le projet et a été l'un des premiers à y travailler, l'idée de la MX5 s'est imposée peu à peu chez Mazda et une véritable équipe s'est constituée pour la développer autour d'un chef de projet en la personne de Toshihiko Hirai.

Très modestement Bob Hall n'hésite d'ailleurs pas à rappeler régulièrement que Mr Hirai grâce à son talent et à son ouverture d'esprit est certainement la personne clef ayant permis à la MX5 de voir le jour et de connaître ce succès retentissant. Plus de 1 million d'exemplaires produits en un peu plus de 25 ans, pas mal pour un roadster !

Un des prototypes de la MX5. En arrière plan une Fiat X1/9...
Un des prototypes de la MX5. En arrière plan une Fiat X1/9...